Marie qui défait les nœuds Imprimatur de l’Archevêché de Paris

Origine de la Neuvaine

C'est le Pape François, du temps où il était encore simple jésuite, qui est à l'origine de la dévotion pour "Marie qui défait les nœuds". Cette image de la mère de Jésus impliquée dans la résolution des difficultés terrestres l'a bouleversé. Puis les pèlerins ont afflué autour des reproductions.  Pour eux,  en 1997, un bon prêtre, le père Juan-Ramón Celeiro,  a écrit des prières rassemblées en une neuvaine qui est éditée et diffusée dans le monde entier depuis la France.

Une étincelle de foi à l'origine d'un incendie

Alors qu’il terminait une thèse de doctorat en Allemagne dans les années 80, il est frappé par un tableau de l'église St. Peter am Perlach à Augsbourg, près de Münich (Bavière). Ce tableau y est vénéré depuis le 18ème siècle ; la ferveur populaire lui a donné le nom de "Maria Knottenlöserin" littéralement "Marie, celle qui défait les nœuds".

Il en ramena quelques petites images en Argentine, les joignant à son courrier et fit installer une copie du tableau dans la chapelle de l’université catholique El Salvador qu’il dirigeait à Buenos Aires. Mais l'endroit était petit, aussi des personnes travaillant à l’université et membres de la paroisse de San José del Talar, demandèrent alors à leur curé d’accrocher dans l’église une autre copie du tableau d’Augsbourg.

Il en alla de même pour l'église San Juan Bautista. En 1997, son curé, le père Juan-Ramón Celeiro, a écrit pour ses paroissiens et les pèlerins de son église, la neuvaine et les méditations pour prier devant l'image de Marie qui défait les nœuds

Imprimatur et diffusion de la neuvaine dans le monde entier

Le responsable de la maison d'éditions du Gingko a rencontré le Père Celeiro dans le cadre des "Vierges pèlerines"  dont il organisait la diffusion dans différents pays d'Amérique Latine pour l'association Notre Dame de France.

Ils ont convenu de passer par les Editions du Gingko pour éditer cette neuvaine et la diffuser partout dans le monde, afin que ces prières réconfortantes touchent un maximum de personnes.

Jorge Mario Bergoglio, élu Pape en mai 2013, est très attaché à la dévotion à Marie qui défait les nœuds ; il y fait fréquemment référence.